HTML Bannière

Homepage

14 novembre 2016

Ce n'est pas du thé mais ...


Aujourd'hui je voudrais aborder le sujet du "thé rouge". Quoi ?! Mais il n'est pas dans l'article Différentes couleurs... Mais non, je plaisante ! Cet abus de langage porte à confusion je sais, car en fait l'arbuste dont je vais vous parler, encore nommé "thé rouge" en Europe, n'appartient pas du tout à la famille du Camellia Sinensis. Vous avez peut-être deviné, j'aimerais vous faire découvrir le Rooïbos.

De son petit nom Aspalathus linearis, il appartient à la famille des Fabacées, comme le genêt. Le nom qu'on lui connaît, Rooïbos, vient de l'afrikaans qui signifie buisson rouge. Il peut mesurer entre 1,50 m à 3 m de haut et est bien adapté à des sols pauvres ainsi qu'à des étés secs et chauds. Il a des tiges dressées rouges qui portent des feuilles en forme d'aiguilles et des petites fleurs jaunes au printemps. Sa singularité est qu'il pousse exclusivement en Afrique du Sud dans les montagnes de Cederberg, au Nord de Cap Town.

Cultivé depuis des décennies, la pratique est, après la cueillette en début d'année, de couper très finement ses tiges et ses feuilles, de les mouiller et de les laisser fermenter entre 8 à 24 heures, ensuite le rooïbos est séché au soleil où il prendra cette couleur rouge qui lui est bien connu. Quand il est prêt il est stérilisé et empaqueté. Il existe aussi du Rooïbos vert qui est simplement séché sans être fermenté, mais il est moins courant.

Si il n'a pas de théine comme son cousin le thé, il a des tanins (en plus faible quantité) ce qui explique qu'on l'associe à l'univers du thé. Boisson nationale en Afrique du Sud, il se boit traditionnellement avec un nuage de lait et du sucre, cela vous rappelle peut-être la traditionnelle tasse de thé anglaise. Mais en Occident on le consomme le plus souvent aromatisé. La différence entre ces deux cousins, c'est qu'avec le Rooïbos vous consommez une boisson sans théine et très désaltérante qui peut être bu par tous et à tout moment de la journée.

Beaucoup de personnes s'intéressent à lui pour l'atout santé car les sud-africains l'utilisent pour soulager les problèmes digestifs, les insomnies, l'eczéma, etc. Mais je ne suis pas qualifiée pour développer sur ce sujet. Mais il existe des études que vous pouvez dénicher sur internet.
Je conclurai tout simplement en vous disant : Si vous ne connaissez pas, testez le (pas un du supermarché s'il vous plait !). Et là il y a que deux options : où vous aimerez ou vous détesterez, il n'y a pas de juste milieu avec cette infusion car son goût boisé est très particulier.

A vos tasses et à la semaine prochaine.
Chrystel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire