HTML Bannière

Homepage

1 août 2018

La soif sans la paille

Il fait chaud et vous avez envie de boire frais, et surtout quand vous êtes de sortie. Et lors de ces achats en extérieur, si vous pensez à vous faire plaisir, vous ne pensez pas toujours à la conséquence de votre achat. Ainsi si vous achetez une boisson fraîche à emporter, ce qui est souvent le cas quand on se balade par cette chaleur, le "vendeur" vous donnera une paille en plastique avec votre boisson, et là est tout le problème...

Vous vous demandez surement pourquoi une personne comme moi, qui parle de thé sur un blog, aborde le sujet des pailles. Je vous réponds que vous n'êtes peut-être pas en courant mais selon un rapport d’Ocean Conservancy datant de 2016, la paille en plastique est le cinquième déchet le plus ramassé en bord de mer*, donc nous sommes tous concernés. D'autant plus quand je vois le nombre de personnes qui consomment des boissons, type thé glacé, avec des pailles. Alors, en dehors du débat sur le côté "utile" de l'objet, je ne dis pas aux addicts de la paille (ou des personnes qui n'ont pas le choix), de stopper leur habitude, je signale simplement qu'on peut se faire plaisir intelligemment. Il existe des alternatives à la paille en plastique : maïs, carton, bambou, inox. Donc agissons !

Et puis, je ne sors pas le sujet de mon chapeau, c'est un sujet d'actualité, l'ampleur est telle que le ministre de l'écologie Nicolas Hulot a décidé d'interdire ces éléments polluants (quand on ne sait pas encore, mais bon !). Il existe aussi plein de citoyens engagés dans cette lutte. En France, par exemple, vous avez Bas les Pailles. Une association qui a pour but principal de sensibiliser au problème que représentent les pailles en plastique et qui a lancé une pétition pour leur interdiction. Et ce mouvement est présent dans plein de pays (Say No to Straw, Straw Wars etc).

Il faut dire aussi que dans le monde, la consommation de pailles, par jour, approche le milliard. Eh oui !! Cela fait peur quand on sait qu'on ne peut pas les recycler. Et si cela continue comme ça, en 2050 il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans.
Tout ça pour vous dire que je comprends qu'il fait chaud, on traverse une période de canicule et c'est essentiel de se désaltérer et de s'hydrater mais faîtes le sans plastique, pensez aux tortues et autres animaux qui meurent à cause de notre irresponsabilité.

Je vous souhaite tout de même de belles dégustations.
Amicalement,
Chrystel


*extraits du journal Libération

Aucun commentaire:

Publier un commentaire